Printemps 2015

Travaux prévus en 2015 concernant le four de cuisson.

  1. Remise en place d’une barre métallique de soutien contre le mur  côté nord. Il sera nécessaire d’abord de souder sur place 2 tiges filetées sur les barres existantes des murs côté est et ouest. Puis après la fabrication d’une barre métallique suffisamment longue percées de 2 trous de passage des tiges filetées, il faudra placer cette dernière contre le mur en faisant coïncider les 2 trous en face des 2 tiges filetées pour fixer l’ensemble par 2 écrous. Cette ceinture métallique viendra renforcer les murs du four. Autrefois, elle préservait le four d’un éventuel éventrement en cas de surchauffe éventuelle.
  2. Nettoyage de la sole à l’intérieur du four au-dessus des 2 foyers . En effet, un plancher vétuste a été posé par-dessus cette sole que l’on ne voit plus de l’intérieur; des accessoires ont été déposés sur ce plancher. Ces derniers, ainsi que le plancher sont à éliminer.

 

 

Dans la brume de printemps

 

  • REFECTION DE LA CEINTURE METALLIQUE DU FOUR le 8 mai 2015 avec l’aide d’un collègue de Bourgoin Jallieu, Serge MALLEIN,  déjà présent en février 2014 pour le démontage de la toiture. (voir aussi l’onglet « nos soutiens »)

Exécution de la soudure de 2 tiges filetées M18 sur les barres existantes des mur est et ouest. Puis nous avons rabouté par soudure deux barres métalliques en forme de U pour avoir la longueur adéquate. Cette barre était déjà  percée de 2 trous de passage des tiges filetées. A l’aide de cordes, nous avons ensuite monté la barre le long du mur pour faire coïncider un trou de passage avec la tige filetée de droite. Puis une fois la fixation par écrou réalisée, nous avons procédé avec le même principe du côté gauche. Cette ceinture métallique viendra renforcer les murs du four. Autrefois, elle préservait le four d’un éventuel éventrement en cas de surchauffe éventuelle.

 

REFECTION de la FACE SUD du SECHOIR PRINCIPAL mai / juin 2015

Remplacement des anciennes planches qui servaient de protection aux intempéries après l’arrêt de la production de tuiles en 1933. Après cette date, les bâtiments ont en effet servis aux stockage de matériels agricoles. Pour se protéger des intempéries (pluie , neige et vent du sud) mon père René BERTRAND  avait posé ces planches qui, très dégradées,  nécessitaient d’être remplacées. Les nouvelles planches utilisées proviennent des étagères de séchage à l’époque de la production des tuiles.

 

Réfection des protections en zinc des extrémités des poutre support de charpente